.bad day.

.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
LE FORUM EST ENFIN OUVERT I love you

Partagez | 
 

 LEANE ♣ don't stop believing.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eh mais c'est Invité !
Invité



MessageSujet: LEANE ♣ don't stop believing.   Ven 11 Juin - 18:29

TOURNEVILLE LEANE


    ÊTRE LEANE C'EST
    avoir 24 ans •• être né(e) à Paris le 23 janvier 1986 •• être célibataire •• être du XIème arrondissement •• vivre à Paris depuis toujours •• être attachante - sensible - franche - excentrique - dérangée - imaginative - créative - décomplexée - tonitruante - gourmande - curieuse - froide, parfois - rancunière - violente - volage - folle - étrange...

    ♣️ favorite book ; ensemble c'est tout d'Anna Gavalda ♣️ favorite song ; hey jude des Beatles. ♣️ passe-temps ; guitare, chant, photographie, écriture. ♣️ métier ou étude ; professeur des écoles. ♣️ favortie colour ; bleue. ♣️ favorite space in paris ; Montmartre.



prénom & pseudo - héhé, secret (:
âge et région - 21 ans & Bretagne I love you
avatar et pourquoi - Kristen Bell. Tout simplement parce que je rêve de la jouer depuis longtemps (aa), qu'elle est sublime et correspond bien à mon personnage.
pv ou scénario inventé - Inventé (:
ton avis sur paris-ci - OMG. I love you Juste sublime. <3
autre chose à dire -Je vous aime, on fait des bébés ? Arrow


Dernière édition par Léane Tourneville le Ven 11 Juin - 20:07, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eh mais c'est Invité !
Invité



MessageSujet: Re: LEANE ♣ don't stop believing.   Ven 11 Juin - 18:29

Depuis toute petite, je suis très proche de ma mère. Il faut dire que nous n’avons pas eu une vie facile. Mon père, peintre automobile, était certainement le pire père que je pouvais espérer avoir. Je n’ai jamais réellement compris comment ma mère pouvait s’être mariée avec ce crétin. Mais apparemment, elle l’a toujours aimé, et je devais le respecter. Alors lorsque ma mère se faisait péter le nez par cet idiot, je me devais de ne pas donner mon avis et de rester dans ma chambre à écouter les vieux vinyles des Beatles. Wahou, la belle vie. J’aurais pu devenir amère, me foutre en l’air ou bien devenir Amy Winehouse. Mais non, j’ai fait ce que font les gens bien, j’ai pris un masque, que je conserve depuis des années. Le masque de la fille bien dans sa peau qui se marre pour un rien et qui profite à fond de la vie. Alors lorsque vous me voyez, vous pensez que je respire la joie de vivre et vous crevez d'envie de m'approcher. Mais si vous devenez l'un de mes amis proches, vous vous rendrez compte de mes angoisses profondes, de mes pétages de plomb, de mon manque de confiance en moi.

_______________________


"Léane, prends ton pyjama & ton manteau. Dépêches-toi, on va chez Mamie.

Il faisait nuit noire. Il devait déjà être plus de minuit. Pourtant, je ne dormais pas vraiment. Effectivement, cela faisait plus d'une demi-heure que j'entendais mes parents se crier dessus & j'entendais des claques, des bouts de verres sur le sol. Mais étrangement, j'en avais l'habitude. Alors lorsque j'étais réveillée par ces disputes, je me recroquevillais dans ma couette & pleurais doucement. J'avais neuf ans & je rêvais que mon père meurt. Cela faisait déjà trois ans qu'il s'était mis à boire, & qu'il rentrait tous les vendredi soirs saoul, et violent. Il frappait ma mère, parfois. J'avais essayé de la défendre, une fois, mais ma mère avait hurlé de retourner dans ma chambre. Je savais qu'elle ne voulait qu'il me fasse du mal. Alors je restais dans sa chambre et je tremblais, pleurais, attendais que ça passe. Les fois où ça dégénérait vraiment, Sarah, ma maman venait me chercher en pleurant, me disant d'assembler quelques affaires, qu'on irait dormir chez mamie, qui habitait la maison d'à côté. Et cette fois-ci, cela dégénéra. Je les entendais se dire des choses horribles. Si bien que quand ma mère arriva pour me chercher, j'avais déjà préparé mes affaires. Je descendis l'escalier derrière ma mère, courut pour ne pas croiser le regard de mon père :

" Une fille de salope. "

Ce jour-là, j'eus peur, courut plus vite, ma mère m'attrapa violemment la main, voyant mon père qui nous poursuivait. Nous sortîmes dans la rue, en courant. Il faisait froid, et je n'avais pas eu le temps de prendre mes chaussures. Alors je courais jusqu'à la maison de ma grand-mère, mon sac sur les épaules, et mes chaussettes baignant dans les flaques d'eau. Puis nous arrivions chez ma grand-mère, elles me mettaient au lit, mais bien sûr, la petite fille que j'étais ne fermait pas l'œil. Elle écoutait ce que les deux femmes se disaient, & tremblait comme une feuille, ayant encore peur.

" Il va falloir que tu fasses quelque chose, Sarah. Ca ne peut pas continuer comme ça. Tu sais, je suis heureuse de t'héberger, là n'est pas problème. Il est juste temps que tu quittes cet homme qui te fait souffrir. "
" Je sais, maman. sanglotait Sarah. Mais je crois que je l'aime cet idiot. Il fait de moi la plus soumise des femmes, mais je l'aime. "
" Mais il est temps que tu te rendes compte qu'il ne t'aime pas. "
" Alors pourquoi il ne me quitte pas ? Je ne lui apporte rien à part une bouche supplémentaire à nourrir. "

Mamie avait baissé les yeux, je le sentais. Sarah ne se rendait pas compte qu'elle ne pouvait pas souffrir indéfiniment comme ça, que ça devait se terminer un jour. Les trois générations espéraient juste que cette histoire finirait bien. Vous savez... Les contes de fées. Après cette discussion, Sarah se glissa dans les draps auprès de moi & m'enlaça. Finalement, tous ces évènements rendaient leur relation encore plus fusionnelle.

________________

" Chérie, nous avons quelque chose à t'annoncer. "

Mon père et ma mère me faisaient face, je venais tout juste de fêter mes 14 ans et ils me regardaient avec cet air triste qui ne laissait présager rien de bon. Je fronçais les sourcils et croisais les bras :

" Je suis pressée, Mélanie m'attend pour aller faire les boutiques. Je... Qu'est-ce qu'il y a ? "

Le début de ma phrase se voulait agressive et pourtant, j'étais fichtrement incapable de me montrer insolente envers eux. C'est pourquoi la fin de ma tirade était douce, voulant les rassurer, ils pouvaient tout me dire. Même lui, mon salaud de père pouvait tout me dire.

" Je... Papa est malade. "
" Ah ? " fut la seule chose à sortir de ma bouche. Mon père baissa les yeux sous mon regard, visiblement dépité par ma réaction.
" Un cancer, ma chérie. "

J'aurais voulu me montrer compatissante envers lui, mais ce jour-là, ma haine fut si forte que je n'en fus pas capable. Il nous gâcherait vraiment la vie jusqu'au bout.

" Ah, okay. Désolée. T'as pas 10 euros, M'man ?"

Je me souviens du visage de mon père quand il s'était levé, qu'il avait traversé le salon pour s'affaler dans le canapé. Il semblait au bord des larmes. Ma mère s'était levée à son tour et avait posé sa main sur mon épaule : " Ma puce, papa va certainement mourir. Ca ne te fait donc rien ? "

" Ca devrait me faire quoi ? Mon père se saoule & te frappe. C'est un alcoolique & il fume comme un pompier. Il n'a que ce qu'il mérite. J'ai rêvé pendant des années qu'il crève et qu'il nous laisse toutes les deux tranquilles. "

Involontairement, les larmes coulaient sur mes joues. Ma mère me berça longuement dans ses bras mais je lui en voulais de se montrer si faible, de lui pardonner si facilement simplement parce qu'il était malade, c'était injuste.

_______________________

Et il était bel & bien mort, un 16 mars, trois jours avant son anniversaire. Mais je me souviens avoir ressenti ce manque horrible au fond de moi, cette fameuse envie de me cacher dans un trou. Et vous savez pourquoi ? Parce que mon mère s'était repenti, qu'il avait cessé de boire, cessé d'être violent. Il était presque devenu aimant au fur & à mesure des interventions chirurgicales. Il devenait aussi un légume, affaiblit par ses médicaments et sa chimiothérapie. Personne ne souhaite voir l'un de ses parents devenir ainsi, se décomposer petit à petit. Et pourtant, je l'ai vécu.

J'avais 16 ans lorsqu'il est mort. J'avoue, je l'ai aimé. Pendant deux ans, je l'ai aimé plus que tout et je me suis battu avec lui contre la maladie. Parce que je voulais connaître encore un peu ce père courageux et adorable qui luttait pour ne pas crever.

_______________________

" Merde, t'as 17 ans, Léane ! "
" Va te faire voir, Mélissa. Mon cul ne regarde que moi. "
" Il n'intéresse personne en tout cas, vu que t'es toujours vierge. T'attends quoi, le Prince Charmant ? "
" C'est ça, j'attends le prince charmant. Surtout, je t'emmerde. "

Cette fille était une peste, je la haïssais plus que tout. Parce qu'elle était belle, avec de longs cheveux bruns et une élégante tâche de naissance sur son épaule. Une tâche en forme de coeur. Elle me gâchait la vie depuis le lycée. Elle sortait avec tous les garçons que je convoitais. Eux, ils ne voyaient qu'elle. Parce qu'elle était plus belle que moi, plus sûre d'elle. J'avais envie de lui tordre le cou. Son cerveau était comme l'état du Massachusetts sur une carte du monde : quasi-inexistant. Et puis je les avais rencontré. Mes amis. Ceux qui m'ont sauvé la vie.

" T'es qu'une poule mouillée, Tourneville. "
" T'as de la chance d'être canon, sinon, on t'aurait déjà lynchée. "
" J'vous emmerde les gars, franchement. Vous n'êtes que des crétins sans cervelle. "
" N'empêche que t'es pas cap. Tu nous déçois. "

Et finalement, je les regardais avec une pointe de défi dans les yeux et je me levais. C'était banal, certes, à la différence près que j'étais en classe & qu'immédiatement cela provoqua une réaction chez Mr Caër, le professeur de littérature. J'étais certainement l'une de ses meilleures élèves, mais aussi l'une des plus dissipée. Alors, il fronça les sourcils et montra du doigt la chaise pour que j'aille se rassoir. Sauf que je ne fis pas attention à son geste & continuais de marcher jusqu'au professeur, se moquant des petits commentaires que l'on faisait sur mon passage. J'arrivais à la hauteur du professeur et droit dans les yeux, je lui dis :

" Mr Caër. Vous êtes mon fantasme vivant, alors embrassez-moi maintenant, ou je meure ou bien regrettez-le à jamais. "

Mr Caër avait environ 45 ans, bedonnant, crâne dégarni. Il n'y avait rien d'excitant chez lui. Je tendis les lèvres vers lui, mais le professeur m'attrapa le bras et me dirigea vers la porte en disant :

" Chez le CPE, Tourneville. Vous n'êtes pas dans un cirque ici, mademoiselle. "

Je lançais un regard à mes camarades et leur fit une grimace. Ceux-ci étaient morts de rire & avant que je ne sorte de la salle, l'un de mes amis, Théo, ne put s'empêcher de dire :

" Vous ne pouvez pas refuser d'embrasser une déesse comme Léane, Mr Caër. Avec tout le respect que je vous dois. "
" Et moi j'avoue que j'ai aussi vraiment envie de vous embrasser, Monsieur. " renchérit Jérémy.
" Très bien. Tous les trois, chez le CPE. Et plus vite que ça. "

Bien sûr, lorsque nous fûmes hors de la classe, nous sommes allés partout dans le lycée sauf dans le bureau du CPE, bien trop occupés à rire et à se moquer de la tête du professeur de littérature. J'étais enfin une jeune fille comme toutes les autres. Un peu plus garçon manqué peut-être. Un peu plus déjantée aussi. Plus naturelle. Plus colérique... Mais aujourd'hui, j'avais des amis sur qui je pouvais compter. Nous étions un groupe.

___________________

Les mois passèrent et la fin du lycée avait sonné. Chacun avait décidé d'aller dans une fac différente. Théo partait pour Sciences Po, Jérémy s'en allait pour Lyon dans une école de commerce, tandis que Luc, un nouvel ami, restait à Paris étudier la musique. Il en fut de même pour moi. Je restais sur Paris et me trouvais une fac de psycho. J'avais déjà 18 ans, et comme prévu, je venais de quitter la maison pour m'installer dans un appart' dans le quinzième. Vu que Jérémy et Théo n'étaient plus dans la même ville, je me rapprochais de Luc. Ensemble, on jouait de la musique jusqu'à pas d'heure, on regardait des films en se tenant la main. Et tout ça en pensant que ce n'était qu'une simple amitié. Jusqu'au soir où tout cela dérapa. On venait de regarder un film d'amour, et je me lançais dans de la philosophie :

" Tu sais, j'adorerais que ça m'arrive. Un homme qui me regarde droit dans les yeux et qui n'a rien besoin de me dire pour que je laisse embrasser. "

Luc avait sourit et m'avait regardé droit dans les yeux. C'est à ce moment-là que je tombais pour la première fois amoureuse. Mon coeur rata un battement et je me laissais embrasser par ce garçon aux lèvres douces. Le même soir, nous voulions passer au stade supérieur. Mais je fus gênée et ne put m'empêcher d'avouer :

" Luc, je... C'est ma première fois. "
" Ce n'est pas grave, je t'apprendrais. "


Et cette nuit-là, je perdis ma virginité. Mais je ne la perdis pas avec le premier venu. Je la perdis avec cet ami que j'aimais tant & qui m'apprit ce que voulait dire faire l'amour.

__________________________

Je venais d'avoir 20 ans. Pendant près d'un an j'étais sortie avec Luc, mais finalement, notre relation n'était plus aussi passionnelle qu'aux débuts et nous ne cessions de nous disputer plutôt que de passer de bons moments ensemble. C'était donc d'un commun accord que nous nous étions séparés et avions décidé de rester amis. Mais je compris que cette légende de rester ami avec son ex n'était qu'une légende, effectivement. Trois semaines plus tard, moi & Luc ne nous disions plus que salut dans les couloirs, à mon plus grand désespoir. Je passais en troisième année de psychologie. C'était la rentrée, et j'avais une flemme monumentale. J'avais passé une partie des vacances avec ma mère, et mine de rien, je m'étais bien amusée. J'arrivais donc à la fac, sac en bandoulière sur l'épaule, cheveux remontés en chignon, lunettes sur le nez, tee-shirt des Beatles & tongs. Je repérais certaines de mes connaissances des années d'avant & allais discuter avec eux. Puis en cours, je me retrouvais à côté d'un nouveau qui, pendant que nous nous installions, me dit :

" Moi c'est Gwen, et toi ? "
" Et moi Léane. "
" T'étais déjà là l'année dernière ? "
" Oui, et l'année d'avant aussi ! "
" Ca t'embêterait de me faire visiter les locaux, après le cours ? "

Pendant le cours, nous nous lancions quelques regards & je ne pus m'empêcher de constater qu'il avait des yeux magnifiques. Les rencontres sont dues au destin. Si cet homme-là m'avais adressé la parole, c'était forcément un signe. Oui, j'étais une véritable fleur bleue. Quatre semaines plus tard, nous échangions notre premier baiser, dans un pub irlandais. Gwen était un garçon expansif & déjanté, il m'entraînait dans des histoires pas possibles. Et c'est cela que j'adorais chez lui.

" Léane, si tu m'aimes, va prendre un bain dans la fontaine. "

J'avais tout d'abord regardé le monde dans les rues de Paris, puis j'avais sauté dans la fontaine avant que Gwen ne me mitraille de photos. Puis lorsque je fus sortie de l'eau, morte de rire en voyant les têtes des passants, Gwen vint m'embrasser et me dit :

" Le meilleur concours de tee-shirt mouillé que je n'ai jamais vu. "

__________________________

" C'est fini, Léane. J'ai rencontré une autre fille. Elle... Je ne sais pas ce qu'elle a de plus que toi, mais elle l'a. "
" T'es pas franchement délicat, Gwen. "
" Que veux-tu que j'te dise ? Que je te dise des beaux mots pour te larguer ? Non, je ne suis pas du genre à faire dans la demi-mesure. Et l'on ai pas dans une comédie romantique. "


Je le laissais partir sans rien dire. Pendant toute une soirée, je pleurais, invitais quelques copines à regarder une comédie romantique et vidais un énorme pot de glace à moi toute seule. J'avais vu les filles faire ça dans les séries américaines et c'était vrai que ça faisait du bien. Gwen et moi sortions ensemble depuis huit mois quand il décida que c'était fini. Je ne compris pas vraiment, mais je ne cherchais pas plus loin. Je n'en avais pas la force, je n'en avais pas le courage. Pendant près d'un mois, je vis Gwen traîner avec sa poufiasse. Enfin, ce fut les vacances et je pus déprimer tranquille pendant une semaine entière. Je ne pris même pas la peine de me laver. Puis mes copains de toujours, Théo & Jérémy, vinrent à la rescousse, eux aussi étant rentrés pour les vacances :

" Tu pues. Alors bouge tes fesses, on va en boîte. Les séparations sont dues à la malchance ma belle. T'aurais plus de chance avec un autre. "

J'avais sourit puis les avais suivi en boîte. Les vacances étaient passées vite. Puis j'avais commencé des études pour devenir professeur des écoles, mon rêve depuis toujours.

__________________________

Aujourd'hui, je suis professeur des écoles. C'est la première classe que j'ai, une classe de CP. Je suis heureuse, très. J'ai 24 ans, n'ai pas de petit copain, rien de sérieux du moins. Mais aujourd'hui, je veux prendre un nouveau départ. Oublier toutes mes désillusions. Mais je gardes ce petit côté original qui me rend totalement différente des autres jeunes femmes. Croyez-moi, je sors du lot. Je suis encore une grande enfant. Parfois, lorsque je pense à ce que j'ai vécu, je me dis que je m'en sors plutôt bien. Mais maintenant, je veux mieux. Beaucoup mieux.


Dernière édition par Léane Tourneville le Ven 11 Juin - 19:59, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eh mais c'est Invité !
Invité



MessageSujet: Re: LEANE ♣ don't stop believing.   Ven 11 Juin - 18:31

omg omg kristen bell, que de magnifiques femmes ici
bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eh mais c'est Maggie S. Pons-Escoffier !

MAG ♣ cette fille c'est un prédateur déguisé en caniche


◊ citation : Tout ce que la mer a à offrir ce sont ses grosses bourrasques, et de temps en temps une sensation de puissance. Il est vrai que, je connais pas grand chose à la mer mais ici en tout cas c’est comme ça. Et je sais aussi que dans la vie, le plus important c’est pas nécessairement d’être fort mais de se sentir fort et de se mettre à l’effort au moins une fois, de se retrouver au moins une fois dans la condition humaine la plus archaïque. Affronter seul la nature aveugle et sourde sans rien pour vous aider ; si ce n’est vos mains et votre tête...
◊ messages : 1014
◊ avatar : Sophia Bush
◊ crédits : © faithfully - avatar ; livejournal et biers - icons. ; into the wild - citation ; fight club - signature
◊ pseudo : Biers.


MessageSujet: Re: LEANE ♣ don't stop believing.   Ven 11 Juin - 18:31

    Bienvenue! =D. Je t'ai réserver Kristen pour 48h ^^

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


« what are you looking for? »
J’ai couru... J’ai couru jusqu’à sentir tous mes muscles brûler, jusqu’à sentir dans mes veines de l’acide sulfurique à la place du sang. Puis, j’ai couru encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://badday.1fr1.net
Eh mais c'est Invité !
Invité



MessageSujet: Re: LEANE ♣ don't stop believing.   Ven 11 Juin - 18:32

    Merci Jean-Etienne I love you
    KBELL est tellement magnifique, c'est vrai (aa)
    Merci pour tout Maggie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eh mais c'est Maggie S. Pons-Escoffier !

MAG ♣ cette fille c'est un prédateur déguisé en caniche


◊ citation : Tout ce que la mer a à offrir ce sont ses grosses bourrasques, et de temps en temps une sensation de puissance. Il est vrai que, je connais pas grand chose à la mer mais ici en tout cas c’est comme ça. Et je sais aussi que dans la vie, le plus important c’est pas nécessairement d’être fort mais de se sentir fort et de se mettre à l’effort au moins une fois, de se retrouver au moins une fois dans la condition humaine la plus archaïque. Affronter seul la nature aveugle et sourde sans rien pour vous aider ; si ce n’est vos mains et votre tête...
◊ messages : 1014
◊ avatar : Sophia Bush
◊ crédits : © faithfully - avatar ; livejournal et biers - icons. ; into the wild - citation ; fight club - signature
◊ pseudo : Biers.


MessageSujet: Re: LEANE ♣ don't stop believing.   Ven 11 Juin - 18:33

    Merci à toi! =D

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


« what are you looking for? »
J’ai couru... J’ai couru jusqu’à sentir tous mes muscles brûler, jusqu’à sentir dans mes veines de l’acide sulfurique à la place du sang. Puis, j’ai couru encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://badday.1fr1.net
Eh mais c'est Invité !
Invité



MessageSujet: Re: LEANE ♣ don't stop believing.   Ven 11 Juin - 18:35

    haan, c'est tout à fait normal, votre forum, il rock tout I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eh mais c'est Maggie S. Pons-Escoffier !

MAG ♣ cette fille c'est un prédateur déguisé en caniche


◊ citation : Tout ce que la mer a à offrir ce sont ses grosses bourrasques, et de temps en temps une sensation de puissance. Il est vrai que, je connais pas grand chose à la mer mais ici en tout cas c’est comme ça. Et je sais aussi que dans la vie, le plus important c’est pas nécessairement d’être fort mais de se sentir fort et de se mettre à l’effort au moins une fois, de se retrouver au moins une fois dans la condition humaine la plus archaïque. Affronter seul la nature aveugle et sourde sans rien pour vous aider ; si ce n’est vos mains et votre tête...
◊ messages : 1014
◊ avatar : Sophia Bush
◊ crédits : © faithfully - avatar ; livejournal et biers - icons. ; into the wild - citation ; fight club - signature
◊ pseudo : Biers.


MessageSujet: Re: LEANE ♣ don't stop believing.   Ven 11 Juin - 18:44

Hooo merci beaucoup

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


« what are you looking for? »
J’ai couru... J’ai couru jusqu’à sentir tous mes muscles brûler, jusqu’à sentir dans mes veines de l’acide sulfurique à la place du sang. Puis, j’ai couru encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://badday.1fr1.net
Eh mais c'est Invité !
Invité



MessageSujet: Re: LEANE ♣ don't stop believing.   Ven 11 Juin - 18:48

KBELL LA SUBLIME *meurt*
BIENVENUE (L'
Revenir en haut Aller en bas
Eh mais c'est Invité !
Invité



MessageSujet: Re: LEANE ♣ don't stop believing.   Ven 11 Juin - 19:14

    De rien Maggie, je le pense vraiment I love you
    haaan, KSTEWART la magnifique Merci beaucoup ! On est des beaux-gosses sur ce forum (aa)
Revenir en haut Aller en bas
Eh mais c'est Invité !
Invité



MessageSujet: Re: LEANE ♣ don't stop believing.   Ven 11 Juin - 19:22

T'as vu, carrément o_o !
Revenir en haut Aller en bas
Eh mais c'est Invité !
Invité



MessageSujet: Re: LEANE ♣ don't stop believing.   Ven 11 Juin - 19:23

oh kiki bell ♥️♥️
bienvenue x)
Revenir en haut Aller en bas
Eh mais c'est Invité !
Invité



MessageSujet: Re: LEANE ♣ don't stop believing.   Ven 11 Juin - 19:25

Tu me réserves un lien, chère Devyn, hein ? I love you
haaan, Emily B. OMG, je l'adore Rien que pour cet excellent choix d'avatr, je t'aime
Bref, merci
Revenir en haut Aller en bas
Eh mais c'est Invité !
Invité



MessageSujet: Re: LEANE ♣ don't stop believing.   Ven 11 Juin - 20:00

    J'ai fini, mes poussins
    En espérant que ça vous plaise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eh mais c'est Maggie S. Pons-Escoffier !

MAG ♣ cette fille c'est un prédateur déguisé en caniche


◊ citation : Tout ce que la mer a à offrir ce sont ses grosses bourrasques, et de temps en temps une sensation de puissance. Il est vrai que, je connais pas grand chose à la mer mais ici en tout cas c’est comme ça. Et je sais aussi que dans la vie, le plus important c’est pas nécessairement d’être fort mais de se sentir fort et de se mettre à l’effort au moins une fois, de se retrouver au moins une fois dans la condition humaine la plus archaïque. Affronter seul la nature aveugle et sourde sans rien pour vous aider ; si ce n’est vos mains et votre tête...
◊ messages : 1014
◊ avatar : Sophia Bush
◊ crédits : © faithfully - avatar ; livejournal et biers - icons. ; into the wild - citation ; fight club - signature
◊ pseudo : Biers.


MessageSujet: Re: LEANE ♣ don't stop believing.   Ven 11 Juin - 20:10

Tout est bon! :D. Je valide ♥️

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


« what are you looking for? »
J’ai couru... J’ai couru jusqu’à sentir tous mes muscles brûler, jusqu’à sentir dans mes veines de l’acide sulfurique à la place du sang. Puis, j’ai couru encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://badday.1fr1.net
Eh mais c'est Invité !
Invité



MessageSujet: Re: LEANE ♣ don't stop believing.   Ven 11 Juin - 20:51

Hey, merci Maggie I love you
Revenir en haut Aller en bas
Eh mais c'est Contenu sponsorisé !



MessageSujet: Re: LEANE ♣ don't stop believing.   

Revenir en haut Aller en bas
 

LEANE ♣ don't stop believing.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.bad day. :: une mélodie qui faisait comme ça :: elle s'invente des prénoms :: ou le contre-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Musique | Rock